5 règles pour ne pas perdre de neurones

5-regles-ne-pas-perdre-neurones

Votre cerveau a un incroyable pouvoir : fabriquer en permanence de nouveaux neurones et ce, à n’importe quel âge. Cependant, si vous ne le stimulez pas assez, il peut être victime de l’effet inverse : la perte de neurones. Découvrez ces 5 règles de base pour ne pas perdre de neurones et même en créer !

1. Briser la routine pour laisser la place au changement

Etre routinier c’est s’enfermer dans un schéma, s’enfermer c’est se restreindre et la restriction est l’ennemi de la stimulation. Votre cerveau a besoin d’être stimulé pour produire de nouveaux neurones et surtout, pour ne pas en perdre. Le changement est un puissant vecteur de stimulation.

Face au changement, votre cerveau est obligé de s’adapter, d’inventer de nouvelles solutions, de créer. La stimulation provoquée par le changement pousse les cellules souches (cellules capables de s’autorenouveler, de se différencier en d’autres types cellulaires et de proliférer) à produire de nouveaux neurones.

La meilleure façon de briser la routine c’est de s’adonner à la curiosité, à la soif d’apprendre et de comprendre. C’est pour cette raison que la curiosité et l’apprentissage sont au coeur du Flot (Evolution du Flot).


ABONNEZ-VOUS A MA CHAINE YOUTUBE ! 😀 ▼


2. Eliminer les anxiolytiques et les somnifères

Prendre des somnifères et des anxiolytiques est le meilleur moyen d’empêcher votre cerveau de fonctionner normalement. Le principe même de ces produits est de réduire l’activité neuronale

En effet, les anxiolytiques et les somnifères les plus prescrits appartiennent à la famille des benzodiazépines. Ces substances vont stimuler le pouvoir du neurotransmetteur inhibiteur GABA, et vont ainsi avoir un effet global de réduction de l’activité neuronale.

Si vous utilisez régulièrement des anxiolytiques et des somnifères, vous entravez la capacité de votre cerveau à produire de nouveaux neurones. Vous risquez donc de perdre des neurones par manque d’activité. Vous vous exposez aussi à la dépendance à ces substances.

3. Le mouvement

Le mouvement est un des piliers du Flot (Mouvement du Flot) et ce n’est pas pour rien.

L’activité physique permet la production, par les muscles, de substances chimiques (les facteurs neurotrophiques), qui agissent sur le cerveau. Les facteurs neurotrophiques (ou neurotrophes) forment une famille de protéines responsables de la croissance et de la survie des neurones en développement et de l’entretien des neurones matures. Des recherches récentes ont même prouvé qu’ils sont capables de faire repousser des neurones endommagés.

La sédentarité, à l’inverse, ne permet pas (ou bien trop peu) la production de facteurs neurotrophiques par les muscles. La sédentarité vous pousse donc à perdre des neurones…


TÉLÉCHARGEZ VOTRE VIDÉO GRATUITE ! ▼


4. L’alimentation

L’alimentation est aussi un des trois piliers du Flot (Alimentation du Flot), son pouvoir est immense et nous commençons seulement à le découvrir !

Téléchargez gratuitement le petit Guide des Grands Principes du Flot :

le-flot-grands-principes-couverture-small

Le Guide des Grands Principes du Flot

Ce n’est que très récemment, que les neurosciences et la microbiologie ont mis en avant le lien direct entre notre flore intestinale (microbiote) et notre cerveau. Pour désigner nos intestins, il n’est pas rare d’entendre le terme de « deuxième cerveau »…c’est dire à quel point ces deux organes sont proches et intimement liés !

Notre régime alimentaire a donc un rôle prépondérant sur notre cerveau. Pour un cerveau en bonne santé, favorisez les aliments les moins transformés possible, riches en fibres, en vitamines et en minéraux. Un alimentation naturelle, équilibrée, non-toxique et variée est la clé de la prolifération de certaines espèces bactériennes permettant la création de nouveaux neurones.

A l’inverse, une alimentation transformée, déséquilibrée, toxique (pesticides, fongicides, etc.), peu variée, riche en sucres, en graisses saturées et trans, favorise la prolifération d’espèces bactériennes empêchant la production de nouveaux neurones…

5. Echanger avec les autres

Echanger avec d’autres personnes c’est exposer son cerveau à de nouveaux points de vue, de nouvelles façons de penser. L’échange construit. Et qui dit construction dit : nouveaux neurones.

Plus scientifiquement, certaines parties de notre cerveau ne sont sollicitées que lorsque nous nous exposons aux autres. On parle de « cerveau social ». Plus vous allez échanger avec d’autres personnes et plus vous allez faire de bien à votre cerveau, car il sera en position de produire de nouveaux neurones.


Partagez ces règles d’or autour de vous pour stimuler vos proches !! 😀

5 règles pour ne pas perdre de neurones
5 (100%) 1 vote

The following two tabs change content below.

Guillaume Feelgood

Fondateur de Mr BienEtre
Blogueur et Youtubeur bien-être, je partage mes conseils pour être au top tous les jours ! C'en est fini de ce stress qui bouffe votre vie, de ce corps ramolo qui peine à monter les escaliers, de cette envie insupportable de dormir au boulot après le repas du midi !

Derniers articles parGuillaume Feelgood (voir tous)

Vous aimerez aussi...

Laissez-moi un mot sur cet article