Comment éviter de se faire dépasser par un problème ? – Mr BienEtre

Comment éviter de se faire dépasser par un problème ?

comment-eviter-de-se-faire-depasser-par-un-probleme

La vie est une succession d’événements heureux, ou moins heureux que l’on appelle « problèmes ». Plus un problème est gros, plus il est difficile de lui faire face sans être déstabilisé. Nous allons voir comment éviter cela.

L’évaluation du problème

Sa taille

La taille d’un problème que vous rencontrez dépend de nombreux facteurs comme :

  • votre niveau de compétence dans le domaine du dit problème,
  • votre état émotionnel au moment où vous le rencontrez,
  • l’importance des dégâts engendrés.

Prenons un petit exemple pour mieux comprendre. Admettons que vous veniez de vous rendre compte que vous avez un virus sur votre ordinateur, parce que des fenêtres publicitaires s’ouvrent sans raison régulièrement. Vous êtes seul chez vous et on est dimanche… Evaluation :

  • Si vous êtes bon en informatique et que vous êtes en forme, vous allez évaluer la difficulté comme légère.
  • Si vous êtes bon en informatique mais pas en forme, vous allez évaluer la difficulté comme énervante.
  • Si vous êtes mauvais en informatique et en forme, vous allez évaluer la difficulté comme déstabilisante.
  • Si vous êtes mauvais en informatique et pas en forme, vous allez évaluer la difficulté comme monstrueuse.

⇒ Les évaluations précédentes seront aussi modulées par les dégâts causés par ce virus. Plus les dégâts seront importants, plus l’évaluation sera lourde.


ABONNEZ-VOUS A MA CHAINE YOUTUBE ! 😀 ▼


L’évaluation de la taille d’un problème est donc majoritairement corrélées à celui qui le subit. En voilà une bonne nouvelle ! Pourquoi ? Tout simplement parce que cela signifie que vous maîtrisez certains paramètres qui font fluctuer la taille du problème ! Poursuivons.

Le temps nécessaire à sa résolution

De l’évaluation de la taille du problème découlera une évaluation du temps nécessaire à le résoudre. En effet, en évaluant la taille de la difficulté vous serez en mesure d’estimer une résolution. Logique !

Cependant, suite à ces évaluations, certains problèmes peuvent sembler insurmontables…

Ce que vous devez donc retenir de ce premier point c’est que pour limiter l’importance d’un problème vous pouvez travailler sur :

Grâce à cela vous réduirez l’importance de la perception de la difficulté. Car oui, votre problème est en fait simplement votre perception d’une situation que vous jugez néfaste.

Fractionner le problème pour le rendre plus accessible

Le principe de fractionnement est aussi très utile dans l’atteinte d’objectif. Pour que vous le compreniez simplement, prenons un nouvel exemple.

Votre problème insurmontable représente actuellement un montagne gigantesque et vous devez la traverser… Et si jamais vous éclatiez votre montagne en plusieurs petites collines successives, ne serait-il pas plus facile de traverser ? Et à plus forte raison si vous êtes un bon marcheur (compétence) et en forme (état émotionnel).

C’est ici tout l’intérêt du fractionnement, nous allons éclater notre problème en plusieurs petites collines facilement franchissables.

Si nous reprenons l’exemple de votre ordinateur infecté par un virus, vous pouvez découper le problème ainsi :

  • Fermer les applications en cours d’exécution.
  • Lancer une recherche antivirus pour identifier l’origine. En parallèle, éventuellement appeler un ami plus compétent (pour réduire la taille de la difficulté et donc son temps de résolution).
  • Une fois le virus identifié, le placer en quarantaine comme conseillé par l’antivirus.
  • Se rendre sur un site fiable pour trouver un bon logiciel de désinfection.
  • Le télécharger, l’installer et le lancer.
  • Redémarrer son ordinateur.
  • Constater l’avancement ou la résolution.

Le fait d’écrire ces étapes au préalable permet de transformer : « J’ai un virus sur mon ordinateur » (problème), en une succession d’étapes effectives (solutions). Vous transformez donc le problèmes en solutions et prenez du recul sur la situation.

Conclusion

Pour ne pas se faire dépasser, il suffit donc simplement :

  • de ne jamais cesser d’être curieux et de s’intéresser à beaucoup de choses pour développer ses compétences,
  • d’avoir un mode de vie sain et stimulant pour rester au maximum dans un état émotionnel positif,
  • de prendre du recul pour être en mesure d’analyser la situation et de la découper en une succession de solutions, évitant ainsi de la voir comme un seul et unique problème !

N’hésitez pas à partager cet article ! S’il vous a plu, il plaira à d’autres ! 🙂

Comment éviter de se faire dépasser par un problème ?
Notez ce post

The following two tabs change content below.

Guillaume Feelgood

Fondateur de Mr BienEtre
Blogueur et Youtubeur bien-être, je partage mes conseils pour être au top tous les jours ! C'en est fini de ce stress qui bouffe votre vie, de ce corps ramolo qui peine à monter les escaliers, de cette envie insupportable de dormir au boulot après le repas du midi !

Vous aimerez aussi...

Laissez-moi un mot sur cet article