Intolérance au gluten : irréversible ou peut-on la soigner ?

L’intolérance au gluten est certainement une des problématiques les plus actuelles qui soient. Avant de commencer, si vous ne connaissez pas la différence entre intolérance au gluten, sensibilité au gluten et maladie coeliaque, je vous invite à vous référer à mon article sur le sujet. Si vous êtes au point, je vous propose de voir ensemble les possibilités de traitement pour l’intolérance au gluten.

banniere-natura-force-728x90
Intolérance au gluten : Irréversible ou Peut-on la Soigner Naturellement ? 🍞

Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten est une protéine présente dans certaines céréales : le blé, l’orge, le seigle et l’épeautre. En réalité, « gluten » est un terme qui désigne environ 60 structures protéiques différentes, qu’on appelle « gliadines », qui peuvent poser problème.

Différence entre sensibilité et intolérance

Comme un petit rappel ne fait jamais de mal, intolérance au gluten et sensibilité sont deux choses différentes :

ABONNEZ-VOUS A MA CHAINE YOUTUBE ▼

  • L’intolérance au gluten est très problématique, on l’appelle aussi maladie coeliaque. Elle occasionne des symptômes violents, très peu de temps après l’ingestion de gluten : douleurs intestinales, diarrhée, constipation, ballonnements, saignements des muqueuses, etc.
  • La sensibilité au gluten est une mauvaise tolérance au gluten. Elle peut aussi occasionner des symptômes, mais moins violents : difficulté à se concentrer, fatigue générale, confusion mentale, maux de tête, douleurs articulaires, etc.

L’intolérance au gluten touche donc davantage le système digestif, quand l’intolérance au gluten touche plutôt la zone cérébrale.

Pourquoi autant de sensibilité au gluten aujourd’hui ?

De plus en plus de gens se plaignent de mal supporter le gluten. La raison est multifactorielle :

  • Tout d’abord, ces dernières années, le blé et les céréales de manière générale ont subi des transformations génétiques successives, afin d’être toujours plus rentables et plus facilement utilisables par l’industrie agroalimentaire. Le problème, c’est que ces transformations se sont passées bien trop vite par rapport à la capacité de notre corps à nous y adapter. Comprendre ici : « bien trop rapidement rapport à la capacité de notre organisme à apprendre à les digérer, grâce à la sécrétion d’enzymes adaptée ».
  • Ensuite, notre mode de vie moderne est devenu problématique : une alimentation de plus en plus industrielle et ultra-transformée, couplée à un état de stress chronique et une perte du contact avec la nature, pour ne citer que ça…
  • En plus, la prise d’antibiotiques à répétition — favorisée par une industrie médicamenteuse et médicale hyper-spécialisée, qui ne s’intéresse qu’aux symptômes — qui détruit les bactéries de notre microbiote intestinal, le garant de notre l’immunité !

Tous ces éléments fragilisent la muqueuse intestinale et favorisent sa perméabilité. Vos intestins deviennent poreux !

Comment fonctionne l’intolérance au gluten ?

Après ces quelques éclaircissements, revenons au sujet de notre article.

Très schématiquement, l’intolérance au gluten fonctionne ainsi :

  1. Fragilisation de la paroi intestinale et augmentation de sa perméabilité en conséquence. Bien que certains médecins parlent d’une cause héréditaire, je n’y crois personnellement pas. Je constate systématiquement une cause épigénétique (comportementale) : stress chronique, déséquilibre alimentaire, manque de sommeil, sédentarité, etc., plutôt que génétique.
  2. Pénétration de la molécule de gluten dans le milieu intérieur, à savoir dans la circulation sanguine, à cause de cette hyper-perméabilité.
    milieu-interieur-vs-exterieur-corps
  3. Réponse immunitaire qui identifie l’envahisseur (la molécule de gluten) et le détruit.
  4. Mais, suite à cette invasion, le système immunitaire s’en prend à ses propres cellules dont la structure protéique est similaire à celle de l’envahisseur, notamment au niveau des intestins. Nous sommes bien en présence d’une maladie auto-immune (le corps s’attaque lui-même).

Peut-on guérir la maladie de coeliaque ?

Je n’aime pas penser que les choses sont irréversibles, surtout en matière de santé. Le corps cherche toujours à revenir à son état d’équilibre, à moins qu’on ne l’en empêche… Toute chose est en constante évolution et nos cellules changent à chaque seconde. Donc, à la question : « L’intolérance au gluten est-elle irréversible ? », je répondrais que non. Alors que faire concrètement ?

-10% avec le code FEELGOOD102

La seule façon d’éviter l’attaque du système immunitaire sur l’organisme, c’est d’éviter la pénétration de la molécule de gluten dans le milieu intérieur. Pour ce faire, il est impératif d’avoir une paroi intestinale saine, c’est-à-dire imperméable. La solution réside donc dans la réparation pérenne de la muqueuse intestinale.

Mais comment faire pour restaurer l’étanchéité de la muqueuse intestinale ?

Rien de plus efficace que l’éradication des « stresseurs » et le soutien du bon fonctionnement de l’organisme. Voici quelques éléments clé à mettre en place :

  1. Consommez des aliments de qualité (Bio, locaux et de saison).
  2. Evitez l’excès de fibres insolubles en favorisant les jus de légumes aux légumes entiers, par exemple.
  3. Eliminez le contenu en anti-nutriments des aliments végétaux. Pour ce faire, utilisez des techniques simples comme : le trempage, la fermentation, la germination, la cuisson… A adapter selon l’aliment.
  4. Limitez le stress au quotidien en le traitant à la cause et en mettant en pratique des techniques comme la méditation ou la cohérence cardiaque.
  5. Buvez suffisamment d’eau : idéalement 3 fois votre poids en cL.
    Ex : 3 x 60 = 180 cL = 1,8 L/jour (pour une personne de 60 kg).
  6. Évitez les activités physiques très intenses et de longue durée, qui imposent beaucoup de stress au système digestif. Mais bougez tout de même quotidiennement !
  7. Dormez suffisamment chaque nuit. Idéalement, couchez-vous avec le soleil (avant 22h30) et levez-vous avez lui (autour de 6h00).
  8. Evitez évidemment le gluten pendant tout le temps de votre réparation intestinale. Vous pourrez éventuellement effectuer un test avec une très faible quantité de gluten après avoir constaté une bonne amélioration de votre condition intestinale.

Quoi qu’il en soit, que vous soyez touché par la maladie coeliaque ou pas, le gluten (tout comme la caséine des produits laitiers) est une protéine qui reste très inflammatoire pour l’organisme. Sachez donc que réduire sa consommation vous fera beaucoup de bien. Personnellement, je ne consomme que très rarement du gluten et occasionnellement des produits laitiers.

TÉLÉCHARGEZ VOTRE VIDÉO GRATUITE ! ▼

Nutri&Co

VITAMINE D offerte dès 60 € d'achat avec le code promo :

feelgood

Dynveo

-10% dès 70 € d'achat avec le code promo :

feelgood102

Nutripure

-5 € dès 50 € d'achat avec le code parrain :

gfeelgood

On en discute ?