La réalité n’est pas telle que vous la percevez – Mr BienEtre

La réalité n’est pas telle que vous la percevez

la-realite-nest-pas-telle-que-vous-la-percevez

Ne vous êtes-vous jamais demandé si ce que vous percevez est la réalité telle qu’elle est vraiment ? Aujourd’hui, je peux vous l’affirmer : ce n’est pas le cas !

1.   Vos sens vous donnent une réalité…

Vos sens vous donne une représentation en 3 dimensions du monde qui vous entoure.

Grâce à vos sens — la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût — vous êtes en mesure de percevoir le monde qui vous entoure. Ils vous envoient des informations que votre cerveau interprète pour vous renvoyer cet aperçu en trois dimensions que vous appelez « réalité ».

Si vous n’aviez aucun de ces sens, vous ne percevriez absolument rien. Quand je dis ça, imaginez vous dans le noir complet, sans aucun son environnant, dans l’incapacité totale de sentir qu’un mur est devant vous, butant indéfiniment dedans, aucune odeur ne vous permettant d’identifier que c’est dans ce que vous appelez de la « merde » que vous venez de marcher, incapable d’apprécier le goût de cet aliment que vous ne pourrez jamais saisir.


ABONNEZ-VOUS A MA CHAINE YOUTUBE ! 😀 ▼


Je vous rejoins là dessus, le tableau est assez sombre (sans mauvais jeu de mot)…

2.   …que les filtres de votre existence altèrent

Bien que vos sens vous envoient les informations nécessaires à la construction d’une « réalité » que l’on pourrait qualifier de sensorielle, voilà que des éléments viennent altérer le processus pour vous donner VOTRE « réalité ». Eh oui… Lorsque votre cerveau traite une information sensorielle, il la combine avec différents filtres qui vous sont personnels.

Ces filtres sont vos valeurs, vos croyances, vos critères.

Par exemple, si dans votre système de valeurs vous placez « l’ordre » et « l’organisation » comme hautement importants, vous ne verrez pas une chambre en désordre de la même façon qu’une personne fonctionnant sur un système de valeurs différent.

Il en va de même pour vos croyances et vos critères. Notez que les croyances ne sont pas forcément liées à la religion, ce sont tout ce que nous tenons pour vrai, comme par exemple le fait que la Terre gravite autour du Soleil.

Cependant, votre physiologie — c’est à dire votre fonctionnement biologique ­— peut aussi constituer un filtre.

Si vous venez de manger plus que de raison, allez vous voir ce délicieux gâteau de la même manière que si vous aviez le ventre vide ?

Si votre corps est entraîné à courir 10 km par jour, allez vous voir un marathon de la même façon qu’une personne ne courant jamais ?

Il est évident que la réponse est « non » dans les deux cas.

Nous l’avions vu dans l’article sur l’épigénétique : vous pouvez influencer votre fonctionnement et ainsi votre façon d’interpréter les choses par l’intermédiaire de votre alimentation, de la pratique d’une activité physique, de vos rapports sociaux, mais aussi de votre posture par exemple.

Notez que les filtres ci-dessus influencent vos émotions et que vos émotions constituent, elles aussi, un filtre à la réalité.

3.   Réflexion

Vous êtes vous déjà demandé si le monde ne comportait pas plus de dimensions que ce que nos sens nous permettent de percevoir ? Et s’il n’y avait pas qu’une seule et unique dimension de temps, linéaire et constante ? Et si nous visions dans plusieurs dimensions spatiale imbriquées ?

Sommes-nous capables de développer d’autres sens pour capter d’autres champs dimensionnels ? Et si la médiumnité ou la clairvoyance existaient vraiment et étaient ces sens ? Les médiums auraient donc développé la capacité d’accéder à d’autres dimensions ?

Peut-être qu’au moment où vous lisez ces lignes vos systèmes de croyances et de valeurs s’agitent et s’insurgent : « Mais qu’est-ce qu’il nous chante là ? C’est pas possible, il est complètement perché ! Et puis du moment que c’est pas prouvé scientifiquement j’y croirai pas. »

Je vous comprends, quelle folie ! Cependant, n’oubliez pas que la meilleure façon de saisir la réalité c’est de se défaire de ses filtres et donc d’explorer l’infinité des possibles.


N’hésitez pas à partager cet article ! S’il vous a plu, il plaira à d’autres ! 🙂

La réalité n’est pas telle que vous la percevez
5 (100%) 6 votes

The following two tabs change content below.

Guillaume Feelgood

Fondateur de Mr BienEtre
Créateur de contenu bien-être, je partage mes conseils pour être au top tous les jours ! C'en est fini de ce stress qui bouffe votre vie, de ce corps ramolo qui peine à monter les escaliers, de cette envie insupportable de dormir au boulot après le repas du midi !

Derniers articles parGuillaume Feelgood (voir tous)

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Babakar Abdoulemane Savapafor dit :

    Article fort intéressant. Je suis néanmoins dessus que vous n’ayez pas parlé du concept de décalage sensorielle. En effet, vous le touchez du doigt sans le développer. J’entends par là l’idée que le temps pris par le cerveau pour traiter ses informations (aussi minime soit-il) continu de circuler dans l’univers.. En somme nous voyons, goûtons, touchons dans le passé !! Idée intéressante quand on y pense !!

    Dans l’attente de relire un nouvel article !! Continuez de la sorte mon brave !!!!

    • Guillaume d'Arros dit :

      Bonjour Babakar,

      Merci beaucoup pour votre partage extrêmement pertinent.
      Ce que vous dites est tout à fait juste et mérite un article complet, c’est pourquoi je le traiterai prochainement.

      Excellente journée à vous.

  2. Abdou Djazouli dit :

    Pas mal l’article !

    Néanmoins, en dehors des filtres dont tu parles, nous ne percevons pas du tout la monde comme elle est. En fin de compte notre monde n’est que du vide où se balade des centaines de milliards de milliards de milliards de trillard (etc..) d’atomes qui eux même sont composés en grande partie de vide.
    Nous voyons notre monde comme un monde matériel, tactile alors que quand on y pense, moi, toi, le canapé où je suis assis ou les touches que je presse pour écrire ce commentaire, nous ne sommes rien d’autre que du vide !

    Et comme disait (le père) Blaise : Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie !
    En même temps .. Y’a de quoi …

    • Guillaume d'Arros dit :

      Bonjour Abdou,

      Tout d’abord, merci pour ton commentaire.
      Ce que tu dis est tout à fait juste et c’est simplement un autre niveau du mot « réalité » dont tu parles : la réalité que l’on pourrait qualifier de « scientifique ».

      Dans cet article j’ai fait le choix de parler de réalité que l’on pourrait nommer « humaine », c’est à dire la « perception optimale de l’humain » ou « réalité humaine perceptible ».

      Merci encore pour ton partage.
      Très bonne journée.

Laissez-moi un mot sur cet article