L’énergétique : pourquoi vous devriez vous y intéresser ?

Plus j’évolue en tant que thérapeute holistique, plus je me rends compte de l’importance de « l’invisible », de « l’inaudible », de « l’impalpable »… Nous avançons tous les jours dans un monde que l’on qualifie de « réel », parce qu’on l’expérimente à travers nos sens : notre monde « sensible ». Mais perdrions-nous pour autant toute sensation s’il nous manquait soudainement tous ces sens ou expérimenterions-nous simplement la vie différemment ? Je sais aujourd’hui que la deuxième proposition l’emporte, et je vais vous expliquer pourquoi dans cet article. Par la même occasion, je vais vous inviter à mener une réflexion sur la notion d’énergétique et sur son intérêt.

banniere-natura-force-728x90

La réalité sensible

Notre « réalité sensible », celle que nous expérimentons au quotidien, existe essentiellement par l’intermédiaire de nos sens. Nous voyons, nous entendons, nous touchons, nous sentons et nous goûtons. Mais est-ce vraiment tout ?

Les plus calés d’entre vous me répondront évidemment que non. Les scientifiques parlent effectivement aujourd’hui non plus de 5 sens, mais de 9… A la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût — nos « sens externes » — s’ajoutent 4 « sens internes » :

  • Thermoception (sens de la température) ;
  • Nociception (sens de la douleur) ;
  • Proprioception (sens de la place du corps dans l’espace) ;
  • Équilibrioception (sens de l’équilibre).

Cependant, malgré ces sens supplémentaires, notre réalité sensible ne représente qu’une fraction de ce qui nous entoure. Par exemple, nos sens ne sont pas capables de capter les ondes Wi-Fi, pourtant bien « réelles ». C’est donc bien qu’il existe une « réalité » au-delà du domaine du sensible ! Vous ne me croyez pas ? Jetez un oeil à ce schéma :

ABONNEZ-VOUS A MA CHAINE YOUTUBE ▼

spectre-lumiere-visible

Ce que vous pouvez voir n’est autre que le spectre (bande de fréquences) des ondes qui nous entourent, comparé au « spectre visible » (ce que nos yeux voient). Vous vous rendez ainsi compte que ce que nous voyons ne représente qu’une infime partie de ce qui existe autour de nous et coexiste avec de nous.

Il en va de même pour notre audition, nous ne percevons pas les infrasons (en dessous de notre seuil auditif) ni les ultrasons (au-dessus de notre seuil auditif). Pourtant, certains animaux en sont capables. Certains animaux ont aussi un odorat plus développé que le nôtre… Vous avez compris l’idée.

Tout est énergie

La physique quantique nous apprend aujourd’hui que « tout est énergie ». Notre univers, notre monde, notre organisme et tout ce qui nous entoure ne sont composés que de particules en vibration. Nous pouvons ainsi parler de « fréquences vibratoires« , ou même « d’énergie ».

Tout ce que nous pouvons capter via nos sens fait partie d’une réalité « physique », matérielle, palpable, caractérisée par une densité de particules plus importante, dont la fréquence vibratoire est plus basse. A l’inverse, plus nous laissons de côté cette réalité physique pour monter dans les fréquences vibratoires, vers l’invisible, l’impalpable, plus nous constatons que la densité de particules diminue.

energie-densite-frequence

D’ailleurs, même si aujourd’hui nous commençons à comprendre scientifiquement ce qu’est l’énergie, l’être humain l’a déjà découverte et l’utilise depuis des milliers d’années. Eh oui ! Les Chinois parlent que « Qi » (« Chi »), les Japonais parlent de « Ki », les Indiens parlent de « Prana », les Maoris parlent de « Mana », etc. Qu’est-ce que cela signifie ?

En substance, cela signifie que nous sommes bel et bien capables de transcender notre réalité sensible pour accéder à une nouvelle réalité : la réalité énergétique. Je sais, la question vous brûle les lèvres : « Comment ? »

Les ondes cérébrales

ondes cérébrales

Les ondes Beta

Dans la vie de tous les jours, notre cerveau fonctionne très largement (le jour) sur une fréquence vibratoire qualifiée de « Beta« . On parle généralement d’ondes cérébrales. Cette fréquence Beta est le domaine de l’attention : nous sommes concentrés sur ce qui se passe autour de nous. Notre focus est dit « convergent » : nous cherchons à tout contrôler, laissant peu de place à l’inconnu. S’il est maintenu, notamment dans sa portion haute (entre 22 Hz et 30 Hz environ) qualifiée de « Haut Beta », cet état d’attention peut mener à un état de stress chronique.

Dans cet état « Beta », nous sommes directement connectés à nos sens et très ancrés dans la réalité physique. Nous avons donc du mal à lâcher prise.

Les ondes Alpha

Cependant, nos journées n’ont pas toujours été dominées par les ondes Beta. Quand nous étions enfants, notre cerveau fonctionnait largement en mode « Alpha« . Dans le mode Alpha, nous découvrons le monde de la relaxation, de l’imagination, nous laissons de côté le stress et notre connexion avec nos sens diminue progressivement. C’est la raison pour laquelle les enfants (la plupart) sont si insouciants et simplement heureux. La méditation est notamment un outil qui nous permet d’accéder aux ondes Alpha.

Dans cet état « Alpha », notre focus se fait de plus en plus « divergent » : nous cessons de vouloir contrôler notre environnement, pour laisser plus de place à l’inconnu (le champ des possibles). Nous sommes davantage concentrés sur notre monde intérieur et moins sur notre monde extérieur.

Les ondes Theta

Et ce n’est pas tout, notre cerveau est capable de produire des ondes encore plus lentes, pour nous conduire jusque dans l’état « Theta« . C’est un état que nous expérimentons tous pendant la nuit lorsque nous nous endormons. Nous corps est endormi, mais notre esprit est toujours conscient. Beaucoup de changements de sensation se passent dans cet état, puisque nos sensations physiques ont disparu. Une méditation profonde peut conduire notre cerveau dans un état vibratoire Theta.

Les ondes Delta

De même, pendant la nuit, quand notre corps est complétement endormi et que notre cerveau fonctionne au ralenti, on qualifie cet état de « Delta« .

Les ondes Gamma

Enfin, lorsque nous sommes fortement remués par un événement intérieur, et non pas extérieur comme cela peut être le cas en Beta, notre cerveau produit un état que l’on qualifie de « Gamma« , donnant lieu à un niveau de conscience supérieur. Une grande maîtrise de la méditation peut permettre d’accéder à cet état extrêmement puissant, entraînant des transformations profondes.

Comment accéder à la réalité énergétique ?

En vous parlant des ondes cérébrales, je voulais attirer votre attention sur le fait que nous avions un pouvoir sur notre perception de la réalité. Et nous l’expérimentons tous les jours par le sommeil !

Dans ces quelques explications, vous avez certainement noté que nous avions un outil extrêmement puissant à notre disposition pour changer la fréquence vibratoire de notre cerveau : la méditation. Ce n’est pas un hasard si les peuples qui parlent de l’énergie et l’utilisent depuis si longtemps ont une pratique développée de la méditation…

Ainsi, afin de ressentir ne serait-ce qu’une infime portion de cette réalité énergétique qui nous entoure et nous constitue, je vous invite à méditer régulièrement. Pendant une méditation, nous n’expérimentons plus le monde de la même manière, nos sens laissent doucement place aux sensations profondes, à l’intuition… Notre ego disparaît aussi. Apprendre à « ressentir » et non plus à « sentir » (avec nos sens). Ressentir que tout ne fait qu’un. Et comme Rumi le dit si bien :

You are not a drop in the ocean. You are the entire ocean in a drop.

— Rumi

« Vous n’êtes pas une goutte dans l’océan. Vous êtes l’océan dans une goutte. » Rumi nous explique ainsi que nous ne sommes pas notre corps dans un océan de particules en vibration, nous sommes l’océan énergétique dans notre enveloppe corporelle. Nous ne sommes pas détachés de ce qui nous compose. Nos limites ne sont pas celles du corps physique.

-10% avec le code FEELGOOD102

Pourquoi vous devriez vous intéresser à l’énergétique ?

Maintenant que vous avez compris que vous étiez l’énergie, je pourrais presque me passer d’explication… Mais ça enlèverait ce plaisir à mon ego !

Travailler avec l’énergétique. Ressentir l’énergie. Se tourner vers une thérapie énergétique. Autant d’actions qui nous permettent de nous déconnecter de la réalité physique pour découvrir l’immensité des possibles qui s’offrent à nous. Les conséquences sont multiples, transformatives et même transcendantales pour certains :

  • guérison du corps et de l’esprit,
  • harmonie émotionnelle,
  • bien-être quotidien,
  • plus grande compréhension de la vie en nous et autour de nous…

La liste est aussi longue qu’il y a de vécus avec l’énergétique. Quoi qu’il en soit, j’espère qu’avec cette approche « scientifique » j’ai pu convaincre certains réticents d’entre vous à vous y intéresser et que cela n’a rien d’insensé. Bonne exploration !

L'Art de la Méditation – Matthieu RICARD

Matthieu RICARD est docteur en génétique cellulaire, moine bouddhiste tibétain, auteur et photographe. Depuis 1989, il est l'interprète en français du dalaï-lama.
Ce livre est une merveille tant pour son accessibilité, qui conviendra aux débutants en méditation, que pour la beauté de sa simplicité. C'est ce livre qui m'a introduit à la méditation, il y a quelques années maintenant. Je vous le recommande fortement !

TÉLÉCHARGEZ VOTRE VIDÉO GRATUITE ! ▼

Nutri&Co

VITAMINE D offerte dès 60 € d'achat avec le code promo :

feelgood

Dynveo

-10% dès 70 € d'achat avec le code promo :

feelgood102

Nutripure

-5 € dès 50 € d'achat avec le code parrain :

gfeelgood

On en discute ?