Hormèse : renforcer ses défenses et ses performances – Mr BienEtre

Hormèse : renforcer ses défenses et ses performances

hormese-renforcer-defenses-performances

Plus la science, les techniques et les produits évoluent, plus nous avons tendance à vivre dans un milieu confortable, aseptisé et à nous reposer sur nos acquis. Cela n’a pas que du bon. Nous allons voir pourquoi il faut parfois choquer son organisme suivant le principe de l’hormèse.

Qu’est-ce que l’hormèse ?

L’hormèse, « hormesis » en anglais, caractérise une réponse de stimulation de l’organisme, lorsqu’il est exposé à de faibles doses de toxines ou d’autres facteurs générateurs de stress.

Grâce à ce phénomène, une toxine peut avoir un effet contradictoire sur un organisme selon la quantité à laquelle il est exposé.

Pour exemple, il apparaît que des souris irradiées par de faibles doses de rayonnement gamma, ont moins de risque de développer un cancer une fois soumises à d’importantes doses de rayonnement gamma.


ABONNEZ-VOUS A MA CHAINE YOUTUBE ! 😀 ▼


L’hormèse, c’est le processus de « renforcement » de l’organisme, par l’exposition progressive et la répétition.

Pour faire encore plus simple, vous connaissez la phrase : « Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort » ? Eh bien c’est exactement ça !

En conséquence, cela signifie qu’un milieu trop confortable ou aseptisé ne permet pas à l’organisme de s’adapter à la réalité du milieu naturel.

Note : Toutes les substances toxiques et les stress ne sont pas hormétiques. Certaines substances sont mauvaises, même à petite dose, comme c’est le cas du mercure qui est dit non hormétique.

Notre organisme est adaptatif

Avant toute chose, il est important de bien noter que le principe de l’hormèse ne s’applique que dans le cas où la dose de toxine, ou d’agent stressant, ne dépasse pas la capacité adaptative de l’individu qui y est exposé. Cette capacité adaptative varie d’un individu à l’autre en fonction de paramètres comme la génétique ou encore l’épigénétique.

Par ailleurs, s’il y a bien un principe fondamental qui caractérise l’Homme, c’est bien sa capacité d’adaptation. C’est sur cette capacité que reposent notamment le vaccin ou la croissance musculaire. L’attaque progressive et répétée de l’organisme, va entraîner une résistance de sa part, pour enfin déclencher une réponse adaptative.

Dans un premier temps, face à une faible dose d’élément stressant, l’organisme va subir l’attaque et en pâtir. Puis, en augmentant progressivement la dose, il va réagir et s’adapter. Enfin, plus la dose sera importante, plus le phénomène de dégradation reprendra ses droits.

Voici un graphique pour imager ce processus :

principe-hormese

Note : Même si l’humain est un être adaptatif, il ne l’est pas face aux changements trop brutaux. C’est pourquoi il faut lui proposer les bonnes doses initiales de stress.

Note 2 : Certaines personnes utilisent le principe de l’hormèse en s’inoculant du venin de serpent régulièrement et dans des doses mesurées. Leur organisme s’adapte ainsi à la toxine et devient plus résistant face à elle.



Devenir plus fort avec l’hormèse

Si l’hormèse est un processus scientifique et mesurable avec certaines substances ou certains stress, c’est à son concept lui-même et à ses applications que nous allons nous intéresser ici.

Comme je vous le disais : l’hormèse, c’est le processus de « renforcement » de l’organisme, par l’exposition progressive et la répétition. De ce fait, si vous effectuez une action dans une proportion stressante, sans passer outre votre capacité d’adaptation, vous allez développer une réponse adaptative qui rendra cette action moins stressante.

Comme cette phrase est très théorique, voici deux exemples pratiques :

  1. Imaginons que vous êtes capable de faire 10 pompes (push up) maximum et qu’à la dixième vous êtes obligé de tout donner pour la passer. Alors, si vous vous exposez régulièrement à ces 10 pompes, elles deviendront bénignes pour votre organisme qui se sera adapté. Il faudra alors augmenter la « dose » de pompes pour progresser et solliciter une nouvelle réponse adaptative, plus importante.
  2. Imaginons maintenant que vous souhaitiez démarrer un blog mais que vous ayez peu de temps à lui consacrer. Vous pensez être capable de rédiger 300 mots en 2h. Alors essayez d’écrire ces 300 mots en 1h30. L’exposition progressive et répétée à cette action difficile vous permettra de vous adapter, d’y arriver et ainsi d’être plus performant.

A vous de jouer ! Cela s’applique à tous les domaines : passez à l’action en sortant de votre zone de confort pour vous adapter et devenir plus performant.


N’hésitez pas à partager cet article ! S’il vous a plu, il plaira à d’autres ! 🙂

Hormèse : renforcer ses défenses et ses performances
5 (100%) 1 vote

The following two tabs change content below.

Guillaume Feelgood

Fondateur de Mr BienEtre
Blogueur et youtubeur français passionné par la santé, le bien-être, le développement personnel, la nutrition et le fonctionnement du corps humain. Il partage ses conseils, ses expérimentations et ses recherches, pour que chacun puisse se sentir bien au quotidien.

Vous aimerez aussi...

Laissez-moi un mot sur cet article