Pourquoi le citron est-il acide mais alcalin ?

Vous l’avez probablement entendu : le citron est alcalinisant. Mais vous ne pouvez pas vous empêcher de vous dire : « Comment ça se fait que le citron est alcalin alors qu’il est extrêmement acide ? » Un véritable paradoxe que nous allons décortiquer ensemble.

banniere-natura-force-728x90

Ca veut dire quoi « acide » et « alcalin » ?

Pour fonctionner correctement, votre organisme doit avoir un pH équilibré. C’est à dire, ni trop acide, ni trop basique (= alcalin) ; il doit être proche de la neutralité.

Le pH se mesure sur une échelle de 0 à 14 :

  • un pH inférieur à 7 est dit acide,
  • un pH supérieur à 7 est dit basique (ou alcalin),
  • un pH égal à 7 est dit neutre.

Dans le sang et les tissus, l’équilibre acido-basique est primordial. Cet équilibre est si important que de très nombreuses fonctions biologiques sont impliquées dans sa régulation. Parmi-elles on peut noter :

ABONNEZ-VOUS A MA CHAINE YOUTUBE ▼

  • la respiration,
  • l’excrétion,
  • la digestion
  • le métabolisme cellulaire (anabolisme et catabolisme).

Le citron est acide

On ne peut pas le nier, c’est incontestable, le citron est acide. Et pour ceux qui doutent encore de ça : croquez dans un citron à pleines dents, vous allez comprendre ! Cela est dû à un de ses composants : l’acide citrique.

Le citron est alcalin

Cependant, il apparaît qu’une fois ingéré, le citron devient alcalin.

Comment cela se fait-il ?

Eh bien, tout est affaire de métabolisation des acides contenus dans le citron. Si votre organisme les oxyde bien pendant la digestion, ces acides vont laisser des résidus alcalins, comme les carbonates et les bicarbonates.

Le citron est donc acide à l’extérieur de notre organisme et alcalin une fois correctement métabolisé à l’intérieur.

Cependant, il arrive que certaines personnes ne supportent pas bien l’acidité du citron, et en conséquence, le métabolisent mal. Ces personnes ont généralement un surplus d’acidité dans leur organisme. Elles ne sont donc plus capables de gérer l’acidité qui leur parvient.

Le processus de régulation et de stabilisation du pH porte un nom, c’est l’effet tampon.

Pour ceux qui boivent de l’eau citronnée : rassurez-vous ! Le citron étant dilué dans l’eau, il est beaucoup moins agressif. Vous pouvez donc profiter sereinement de tous les bénéfices du citron.
Si par hasard vous notiez que votre boisson ne passe pas bien, essayer de mettre davantage d’eau pour la même dose de citron, ou cessez tout simplement d’en boire 🙂

Notez que le caractère alcalin du citron dépend largement du sol sur lequel il a poussé. Eh oui ! Un citron qui aura poussé dans une terre riche en nutriments n’aura pas la même composition qu’un autre citron ayant poussé dans une terre dénutrie, ou même dans un substrat… De même, un fruit cueilli avant maturité (« vert ») aura tendance à être plus acidifiant qu’un fruit cueilli mûr.

-10% avec le code FEELGOOD102

Comment savoir si je métabolise bien les acides du citron ?

Pour le savoir, rien de plus simple : faites le test. Si vous sentez que vous digérez mal, que vous avez comme des brûlures d’estomac ou que vous avez des remontées acides…vous métabolisez manifestement mal les acides du citron. Votre organisme est donc globalement légèrement acide.

Pour corriger cela : mangez davantage d’aliments alcalinisants comme les fruits et les légumes.

N’hésitez pas à partager cet article. Vous apprendrez certainement quelque chose à quelqu’un ! 😉

TÉLÉCHARGEZ VOTRE VIDÉO GRATUITE ! ▼

Nutri&Co

VITAMINE D offerte dès 60 € d'achat avec le code promo :

feelgood

Dynveo

-10% dès 70 € d'achat avec le code promo :

feelgood102

Nutripure

-5 € dès 50 € d'achat avec le code parrain :

gfeelgood

20 réflexions au sujet de “Pourquoi le citron est-il acide mais alcalin ?”

  1. Le citron ne peut pas devenir alcalin à l’intérieur de l’organisme. Cette phrase n’a aucun sens. Montrez nous la réaction chimique impliquée, je suis curieux de la connaître. L’ingestion de jus de citron peut se traduire (dans certaines conditions) par une alcalinisation de l’urine et uniquement de l’urine ! Une seule étude le suggère, alors que toutes les autres concluent autrement. Si vous voulez être crédible n’affirmez rien sans preuve. Un peu de rigueur svp !

    Répondre
  2. Je fais chaque année une provision de verjus et je l’utilise souvent à la place du citron dans quantités de recettes. J’aimerais savoir si le verjus est à classer avec les alcalins ou les acides merci

    Répondre
  3. Si je prends de la banane (alcalanisant et non acide) avec du citron (soi-disant alcalanisant, mais visiblement cela dépend du corps, et acide), est-ce que cela ne risque pas de compromettre l’effet alcalanisant de la banane ? Dans le cas où le corps métabolise mal l’acidité du citron.

    Répondre
    • Salut zetrader !

      A mes yeux, il ne faut pas raisonner de manière ciblée comme ceci. Si tu t’aperçois qu’effectivement tu ne métabolises pas bien l’acidité du citron c’est que le reste de ton alimentation est ton niveau de vie est à questionner. C’est alors le bon moment de réorganiser tout ceci en adoptant une alimentation plus riche en légumes et en produits non-transformés, en apprenant à mieux gérer ton niveau de stress, en t’éloignant de la pollution quelques temps, etc.
      Peu importe le résultat de la consommation d’une banane et d’un citron à une date T, le corps évolue à chaque instant et ses caractéristiques avec lui 🙂

      Sinon, pour répondre à ta question : essaie. Si tout se passe bien c’est que cela te convenait au moment où tu l’as consommé.

      Répondre
  4. Et bien dans mon cas, quand je mange des citrons et je bois beaucoup d’eau citronnée, je n’ai aucun souci de digestion ni de brûlure d’estomac mais mes urines sont un peu acides et brûlent un tout petit peu, et j’ai la sensation que ma peau me picote un tout petit peu. Est-ce que dans mon cas, je métabolise bien l’acidité des citrons ou pas?

    Merci.

    Répondre
    • Bonjour say ni !
      La meilleure façon de savoir si le citron est la cause de ce petit désagrément, c’est d’arrêter pendant une semaine et d’observer s’il y a des changements 😉

      Répondre
  5. Et arrêter de dire des conneries, c’est acidifiant ou alcalinisant ? Sérieusement…. Des centaines de chimistes font la toupie dans leur tombe -_-

    Répondre
    • C’est simplement le cas… C’est le corps qui derrière fait fonctionner son système tampon et qui fait qu’au final l’impact n’est pas visible ni mesurable (sauf chez les personnes pour lesquelles ce système est déréglé).
      Le principe de l’homéostasie ne s’applique de manière optimale que si le corps est en capacité de répondre à l’agression à son encontre. Et c’est ça que les « chimistes » ont tendance à oublier, notamment lorsqu’ils considèrent le corps en faisant fi de sa complexité d’ensemble. Nous ne sommes pas dans le cas d’un système isolé répondant aux lois « in vitro » ; on est « in vivo ».

      Répondre
  6. Bonjour, je me pose la même question pour le kéfir de fruit. Acide ou alcalin ? Connaissez vous la réponse ? 😉 🙂

    Répondre
    • Bonjour Laurence ! Très bonne question ! J’aurais tendance à dire qu’il est plutôt alcalinisant.
      A mes yeux, cela dépend de la source du kéfir. Un kéfir de lait serait acidifiant. Un kéfir de fruit serait alcalinisant.

      Répondre
      • Merci pour cette réponse; Je pense comme vous mais j’aimerais passer du conditionnel au présent… comment en être certain ? Je trouve tellement de réponses contradictoires….

        Répondre
        • A vrai dire, comme tu as pu le lire dans l’article, ce genre de chose dépend énormément de l’organisme de chacun. Etre sûr de quelque chose est probablement la meilleure façon de n’être sûr de rien 🙂 C’est pour ça qu’il y a autant de débat au sein de cette discipline récente qu’est la nutrition.
          Si tu aimes le kéfir de fruit et que tu sens qu’il te fait du bien, n’hésite pas à en consommer ! Tout est affaire de sensation et d’équilibre 😉 C’est comme le café, il est excellent dans les bonnes proportions définies par l’organisme qui le reçoit

          Répondre
  7. Merci d’avoir remis notre « pendule physiologique individue »l à l’heure; en effet, certaines personnes métabolisent mal les acides organiques faibles comme le jus de citron. Toute généralisation est par nature fausse, simplificatrice et dangereuse. N’oublions que chaque individu est unique et possède donc des caractéristiques physiologiques, génétiques, comportementales…singulières !

    Répondre

On en discute ?