Mes 30 minutes d'expérience aveugle – Mr BienEtre

Mes 30 minutes d’expérience aveugle

mes-30-minutes-experience-aveugle

Je me suis toujours demandé ce que ça faisait d’être aveugle. Qu’est-ce qu’on ressent ? Comment on perçoit l’environnement ? C’est pour cette raison que j’ai décidé de vivre une « expérience aveugle » pendant 30 minutes.

1.   Une expérience déroutante

Lorsque j’ai placé le bandeau sur mes yeux, après avoir paramétré une alarme pour 30 minutes plus tard, j’ai évidemment perdu une grande majorité de mes repères. Notre vision représentant la moitié de notre activité cérébrale, autant vous dire que ça fait une grosse perte d’un coup…

C’est donc dans le noir que je me suis mis à explorer mon appartement. Vous avez surement déjà essayé de marcher les yeux fermés ; vous rappelez-vous ce que votre corps vous a rapidement invité à faire ? Et oui, à ouvrir les yeux. C’est un réflex naturel que j’ai aussi eu, mais que le bandeau a efficacement repoussé. Peu à peu, ce réflex a disparu.

Une fois résigné, mon cerveau a essayé de dresser une carte mentale des lieux basée sur mes souvenirs. Puis, il a étoffé la carte avec l’aide de mes autres sens qui se sont enfin vus sollicités d’avantage : le toucher, l’ouïe et l’odorat.


ABONNEZ-VOUS A MA CHAINE YOUTUBE ! 😀 ▼


Alors que je m’efforçais de faire les mêmes choses habituelles qu’avec mes yeux, j’ai découvert à quel point mon rapport à l’espace s’était transformé, les distances n’étaient plus les mêmes, j’avais changé de référentiel. Mon rapport au temps s’est aussi vu chamboulé, j’avais du mal à savoir depuis combien de temps j’étais dans cette situation…

En revanche, plus le temps passait, moins j’étais hésitant, mes gestes étaient plus vifs et ma carte mentale était plus développée.

C’est dans ce genre de situation que l’on se rend compte de l’importance du rangement et de l’organisation.

2.   Se concentrer sur le fondamental

Lors de cette expérience, j’ai pris conscience que je me concentrais vraiment sur ce qui était fondamental. Ayant une très large majorité de distractions visuelles, le fait de me couper de ce canal les a annihilées.

Cependant, ce n’est pas pour autant que cela m’a coupé de toute distraction. Peu avant que l’alarme ne me ramène la vue, mon ouïe m’amenait à détourner mon attention vers les diverses sources des sons qui m’entouraient.

Cette expérience n’était certes pas très longue mais très enrichissante. Elle m’a permis de mieux saisir l’influence qu’a notre vue sur notre fonctionnement quotidien. C’était aussi un excellent moyen de changer radicalement de point de vue (sans mauvais jeu de mots). J’ai vraiment pris conscience de la valeur de ma vue et de la beauté de ce qui m’entourait.


N’hésitez pas à partager cet article ! S’il vous a plu, il plaira à d’autres ! 🙂

Mes 30 minutes d’expérience aveugle
5 (100%) 10 votes

The following two tabs change content below.

Guillaume Feelgood

Fondateur de Mr BienEtre
Blogueur et Youtubeur passionné par la santé, le bien-être, le développement personnel, la nutrition et le fonctionnement du corps humain. Je partage mes conseils, mes expérimentations et mes recherches, pour que chacun puisse se sentir bien au quotidien.

Derniers articles parGuillaume Feelgood (voir tous)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Didier Boulon dit :

    Super article, se foutre de la gueule des aveugles, est-ce que eux peuvent faire une expérience « 30 minutes comme un voyant » ?

    Merci pour eux

    • Guillaume d'Arros dit :

      Bonjour Didier,

      Merci pour votre commentaire.
      Je suis vraiment désolé si vous avez vu cet article d’un mauvais oeil, ce n’était pas mon intention que de penser à mal.

      Je ne prétends pas que des non voyants puissent faire l’expérience de voir, mais ce n’est pas parce qu’on l’on partage la perte d’un sens pendant un certain temps que l’on « se fout de la gueule des aveugles ». Je trouve au contraire que c’est une démarche positive… Mais bien entendu il y a autant de façons de voir le monde que d’êtres vivants et je respecte votre point de vue.

      Sachez, quoi qu’il en soit, que j’ai beaucoup de considération pour les non voyants ; et que c’est parce que je suis proche de personnes qui n’ont pas la chance d’avoir les 5 sens communs que je ressens le besoin de les comprendre.

      Cordialement.

Laissez-moi un mot sur cet article