Comme son nom l’indique, le Nutri-score est un score nutritionnel. Il est destiné aux des aliments de grande consommation (en supermarché). A l’heure actuelle, son affichage est optionnel. Ce sont les industriels qui décident si oui ou non, ils appliquent le Nutri-score de leurs produits. Ce score va de la lettre A (verte) à la lettre E (rouge). La meilleure note étant le A et la moins bonne le E. Voici pourquoi c’est une catastrophe nutritionnelle et pourquoi il ne faut pas chercher à le rendre obligatoire.

Le Nutri-score est mal pensé

Le premier problème de ce score vient de sa constitution même. Les éléments qui permettent d’en venir à cette notation sont très mal choisis. En conséquence, vos choix alimentaires ne seront pas bien guidés. Étudions d’abord les éléments défavorables au score, soit ceux qui vont faire baisser la note. Puis, les éléments favorables au score, soit ceux qui vont faire monter la note.

Les éléments défavorables au score

L’apport calorique pour 100 g

Plus un aliment est calorique, plus sont Nutri-score sera faible. En conséquence, sachant que les graisses constituent le macronutriment le plus calorique, plus un aliment sera gras, plus il sera noté comme « mauvais ». Ce qui est fondamentalement faux et dangereux ! Les graisses sont essentielles à notre santé.

Par exemple, une bouteille d’huile d’olive BIO vierge extra première pression à froid, aura un D… C’est stupide, puisque nous ne consommons jamais 100 g d’huile d’olive d’un coup.

ABONNEZ-VOUS A MA CHAINE YOUTUBE ! 😀 ▼

La teneur en sucre

Ce point est plutôt une bonne chose, puisqu’en général, ce sont les produits industriels ultra-transformés, contenant des sucres ajoutés, qui ont une haute teneur en sucre.

La teneur en graisses saturées

Autre aberration ! Je vous avais déjà expliqué le caractère inoffensif des graisses saturées dans un article dédié que je vous invite à lire. Il est donc incohérent de faire baisser le score selon ce critère.

La teneur en sel

Ce point est aussi une bonne chose. Ce sont généralement les produits industriels ultra-transformés qui sont trop salés. Tous les aliments salés ne sont pas forcément mauvais pour la santé, mais il y a de plus grandes chances que beaucoup d’aliments industriels salés le soient. Comme le Nutri-score ne s’applique qu’aux produits industriels, c’est cohérent.

Les éléments favorables au score

La teneur en fruits, légumes, légumineuses et oléagineux

Cela veut dire tout simplement que plus un aliment est végétal, meilleur il est pour la santé. Ce qui est fondamentalement faux. Oui, de bons produits animaux sont excellents pour la santé (et même vitaux) ! Ce point est donc encore un biais…

La teneur en fibres

Même si de manière générale un apport en fibres est nécessaire pour favoriser un bon transit intestinal, une trop grande consommation de fibres peut-être mauvaise pour la santé. C’est donc un point à prendre avec des pincettes.

La teneur en protéines

Si l’on en croit ce point, plus un aliment est protéiné, meilleur il est pour la santé. Ce n’est pas forcément pertinent non plus, puisque nous avons aussi besoin de graisses et qu’elles ne sont pas valorisées par le Nutri-score… Reportez-vous à notre exemple de l’huile d’olive. Il y a aussi des aliments protéinés qui sont de très mauvaise qualité, comme certaines barres hyper-protéinées par exemple.

Maintenant que vous savez de quoi est composé le Nutri-score, je vous propose d’étudier ce qu’il n’inclut pas et qu’il devrait inclure.

Le Nutri-score ne prend pas en compte les additifs

Tous les additifs dangereux pour la santé : conservateurs, colorants, exhausteurs de goût, agents texturants…ne sont pas pris en compte dans le Nutri-score. Vous pouvez donc vous retrouver avec des produits A remplis d’additifs nocifs.

Lisez toujours les étiquettes, et notamment la liste des ingrédients, pour voir s’il n’y a pas présence d’additifs bizarres. Dans le doute, utilisez une application qui vous dira s’ils sont bons ou mauvais pour la santé.

Ne prend pas en compte le contenu micronutritionnel

Le Nutri-score ne prendre pas en compte les vitamines, les minéraux et les oligo-éléments contenus dans les aliments. A décharge, c’est effectivement une mesure qui n’est pas facile à faire… Cependant, quand on parle de qualité nutritionnelle, c’est essentiel ! Les micronutriments sont aussi importants que les macronutriments. Surtout quand il s’agit d’aliments industriels ayant subi des processus de transformation détruisant les vitamines et minéraux.

Ne prend pas en compte la taille des portions

Vous vous rappelez de notre exemple de l’huile d’olive et de son score : D ? Gardez-le en tête pendant que je vous donne celui des céréales pour le petit-déjeuner comme les Miel Pops ou des Coco Pops : C. Et celui des céréales Nesquik au chocolat : B ! Vous ne voyez pas un petit problème ? Oui, ces céréales dépourvues de valeur nutritive, sont mieux notées que notre délicieuse huile d’olive… C’est notamment parce que le score évalue 100 g d’huile d’olive et 100 g de céréales, sans prendre en compte la quantité moyenne consommée. Autrement dit, sans prendre en compte la taille des portions.

Quelle alternative au Nutri-score ?

Au lieu de vous fier aveuglément au Nutri-score, je vous invite plutôt à vous tourner vers des applications comme Yuka qui prennent en compte beaucoup plus de paramètres. Notamment les additifs et leur dangerosité.

TÉLÉCHARGEZ VOTRE VIDÉO GRATUITE ! ▼

Le meilleur conseil que je puisse vous donner reste cependant d’apprendre à évaluer vous-même la qualité de vos aliments. Et mieux encore, de prendre des produits les plus proches de leur forme naturelle possible, pour les transformer vous-même. Comme ça, pas de mauvaise surprise !

Super-aliment — Thé Vert Matcha Bio Japonais en poudre (produit au Japon) — Idéal à Boire, pour Cuisiner et dans le Lait

Le Thé Matcha est un super-aliment que je consomme régulièrement. Ce thé vert est extrêmement riche en antioxydants et en micronutriments. Il est considéré comme l'un des thés les plus raffinés. Les habitants de l'île d'Okinawa au Japon, qui ont une santé et une longévité sans pareil en occident, en consomment tous les jours !