Perturbateurs endocriniens : une base de données pour les identifier

perturbateurs-endocriniens-base-de-donnees-pour-identifier

Vous aimez ? Partagez !

Récemment, une équipe de l’Institut des sciences mathématiques de Chennai, en Inde, a créé une base de données en ligne pour identifier 686 perturbateurs endocriniens. Même s’il en existait déjà d’autres, celle-ci renferme des informations plus détaillées.

Qu’est-ce qu’un perturbateur endocrinien ?

Un perturbateur endocrinien est un composé capable d’interagir avec le système hormonal. Ce faisant, il peut affecter différentes fonctions clés de l’organisme, comme le système nerveux, le système reproducteur ou le métabolisme.

Les sources de perturbateurs endocriniens sont aussi diverses que l’alimentation, l’eau, l’air, les produits industriels… Parmi eux, vous connaissez probablement le Bisphénol A, qui est un perturbateur endocrinien issu de certaines matières plastiques et résines.


ABONNEZ-VOUS A MA CHAINE YOUTUBE ! 😀 ▼


La base de données des perturbateurs endocriniens

La base de données en question porte le nom de « DEDuCT », pour Database on Endocrine Disrupting Chemicals and their Toxicity profiles. Elle référence actuellement 686 perturbateurs endocriniens dont l’identification s’appuie sur 1796 publications scientifiques.

Les perturbateurs endocriniens de la base ont été organisés selon plusieurs catégories :

  • Catégorie I : effets observés in vivo chez des êtres humains (7 substances identifiées),
  • Catégorie II : effets observés in vivo chez des rongeurs et in vitro dans des expériences avec des cellules humaines (142 substances identifiées),
  • Catégorie III : effets observés uniquement in vivo chez des rongeurs (367 substances identifiées),
  • Catégorie IV : effets observés uniquement in vitro avec des cellules humaines (170 substances identifiées).

Ce qui est intéressant avec cette base, c’est qu’elle répertorie les effets sur la santé de chaque composé, ainsi que les éléments dans lesquels on peut les retrouver.

Pour reprendre l’exemple du Bisphénol A, il est catégorisé comme étant un perturbateur endocrinien de catégorie II. Ce qui signifie que ses effets ont été observés in vivo chez des rongeurs et in vitro dans des expériences avec des cellules humaines. La base nous précise aussi les principaux éléments dans lesquels on peut le retrouver, comme les « plastifiants ». Dans la section « Experimental evidence », on peut aussi voir tous ses effets sur le système hormonal et donc, sur la santé… Ça fait froid dans le dos !

Vous pouvez retrouver la base de données et y faire vos recherches à cette adresse. Vous pouvez chercher par nom ou par identifiant chimique (PubChem ou CAS).


TÉLÉCHARGEZ VOTRE VIDÉO GRATUITE ! ▼


Vous aimez ? Partagez !

The following two tabs change content below.

Guillaume Feelgood

Auteur de Mr Bien Etre
Blogueur et Youtubeur en santé naturelle, je partage mes conseils pour être au top tous les jours ! C'en est fini de ce stress qui bouffe votre vie, de ce corps ramolo qui peine à monter les escaliers, de cette envie insupportable de dormir au boulot après le repas du midi !

Vous aimerez aussi...

On en discute ?