Pourquoi des Schtroumpfs nous habitent ?

pourquoi-des-schtroumpfs-nous-habitent

Au quotidien, nous expérimentons différentes facettes de notre personnalité en réaction aux stimuli externes. Dans cet article nous allons voir pourquoi nous sommes tous, en quelque sorte, schizophrènes, pourquoi des Schtroumpfs nous habitent et pourquoi on ne devrait pas dire « je » mais « nous » pour se désigner.

« Je est un autre »

Dans sa célèbre phrase : « je est un autre », Rimbaud nous rappelle que nous ne sommes pas seuls dans notre tête.

Je vous entends déjà : « Merci mais je vais très bien, je ne suis pas schizophrène et je ne comprends pas ce que tu nous chantes là ! » Et bien détaillons avec un exemple, c’est toujours plus parlant.

Lorsqu’un collègue vous fait une remarque sur votre travail du type : « Tu fais beaucoup de fautes sur tes présentations, tu devrais faire plus attention. » Il se passe alors, dans votre tête, quelque chose de très intéressant…


ABONNEZ-VOUS A MA CHAINE YOUTUBE ! 😀 ▼


Votre première réaction sera peut-être de la surprise, une première part de vous qui s’étonnera de faire des fautes. Puis, peut-être que l’agacement montrera le bout de son nez : « Et puis qu’est-ce qu’il a à me dire quoi faire celui-là ? Ca arrive de faire des fautes ! » Et voilà qu’une troisième part de vous arrive empreinte de sagesse : « Ce n’est pas si grave après tout et puis il a raison, je devrais me relire plus attentivement. »

Venez me dire après que « je » ne suis pas comme ça. De quel « je » parle-t-on ? Du Candide, de l’Agacé, du Sage ? Ça fait un peu beaucoup de monde pour parler de « je »…

Vous comprenez maintenant pourquoi vous êtes aussi schizophrène que moi ? Enfin, que « nous »…

Mais quel rapport avec les Schtroumpfs ? Vous devez vous dire que j’ai vraiment un grain… J’y viens !

Des Schtroumpfs nous habitent

Toutes ces parts de nous peuvent être assimilées à des Schtroumpfs qui représentent chacun un caractère. Par exemple, le Schtroumpf Coquet est la partie de nous qui fait attention à son apparence ; le Schtroumpf Grognon est celle qui se plaint ; le Schtroumpf Paresseux celle qui veut en faire le moins possible ; le Grand Schtroumpf celle qui se pense plus sage que les autres ; et ainsi de suite…

Nous abritons donc tous les Schtroumpfs, cependant l’importance de leur rôle respectif varie d’une personne à une autre. En d’autres termes plus imagés : chez certaines personnes le Schtroumpf Gourmand aura un rôle plus important que chez d’autres, etc.

Je vous laisse donc sur une vidéo d’Isabelle Padovani qui explique très bien ces jeux de rôles dans notre tête avec des figurines :


N’hésitez pas à partager cet article ! S’il vous a plu, il plaira à d’autres ! 🙂


TÉLÉCHARGEZ VOTRE VIDÉO GRATUITE ! ▼


Pourquoi des Schtroumpfs nous habitent ?
5 (100%) 3 votes

The following two tabs change content below.

Guillaume Feelgood

Auteur de Mr BienEtre
Blogueur et Youtubeur bien-être, je partage mes conseils pour être au top tous les jours ! C'en est fini de ce stress qui bouffe votre vie, de ce corps ramolo qui peine à monter les escaliers, de cette envie insupportable de dormir au boulot après le repas du midi !

L'Art de la Méditation – Matthieu RICARD

Matthieu RICARD est docteur en génétique cellulaire, moine bouddhiste tibétain, auteur et photographe. Depuis 1989, il est l'interprète en français du dalaï-lama.
Ce livre est une merveille tant pour son accessibilité, qui conviendra aux débutants en méditation, que pour la beauté de sa simplicité. C'est ce livre qui m'a introduit à la méditation, il y a quelques années maintenant. Je vous le recommande fortement !

Vous aimerez aussi...

On en discute ?