Depuis février 2020, je suis officiellement naturopathe. Pourtant, cela fait déjà 5 ans que je partage mes conseils de santé naturelle avec vous… Dans cet article, je vous raconte mon histoire avec la naturopathie : pourquoi et comment je suis devenu naturopathe.

Mon premier choc avec la santé naturelle

J’étais tout jeune quand j’ai fait ma première rencontre avec la santé naturelle. Et quelle rencontre !

Ma petite sœur avait 2 ans quand elle a été frappée par un zona, un virus qui paralyse partiellement un côté de son corps. Apparu du jour au lendemain, mes parents étaient fous d’inquiétude. Ils contactent alors tous les médecins et spécialistes qu’ils trouvent.
Ma petite sœur subit sans broncher piqûres à répétition, analyses et traitements. A l’issue de chaque tentative, c’est le même résultat : échec ! La médecine échoue à la guérir. La moitié de son visage ne peut toujours pas sourire, alors qu’une de ses jambes l’oblige à boiter à chaque pas.

Dans ma tête de gamin de 9 ans, j’ai du mal à saisir la gravité de la situation, mais j’ai beaucoup de peine. Je voudrais être utile, mais je me sens impuissant. Au moins autant que mes parents qui ne savent plus quoi faire. A court de solutions, mes parents entendent un jour parler d’une guérisseuse d’un village voisin. Sans hésiter, ils décident d’y emmener ma sœur.

ABONNEZ-VOUS A MA CHAINE YOUTUBE ! 😀 ▼

La première séance dure 10 minutes, même pas… La vieille dame allonge ma sœur sur une table, allume une sorte d’encens et tient dans sa main le rameau d’une plante que mes yeux d’enfant n’ont pas su identifier. Une forte odeur emplissait la pièce.
Elle s’avance alors vers ma sœur, ferme les yeux, lui touche le bras d’une main et passe le rameau sur les parties de son corps atteintes par le zona de l’autre. Mon père la regarde interloqué depuis l’autre côté de la table et rassure ma sœur de sa présence.

Quelques minutes après, la vieille dame ouvre les yeux, regarde mon père et dit : « C’est bon. Il faudra peut-être une autre séance pour s’assurer que tout est bien parti, mais elle est guérie. » Mon père la remercie, mais n’y croit pas vraiment…jusqu’à ce qu’on rentre à la maison. A la descente de la voiture, c’est la surprise totale. Ma sœur avait non seulement presque entièrement retrouvé la symétrie de son visage, mais elle ne boitait presque plus. Un miracle ! Mes parents n’en croient pas leurs yeux, moi non plus. Mes pensées sont très floues dans ma tête : « Mais qu’est-ce qu’elle a fait cette mamie ? Elle ne lui a même pas donné de médicaments… Elle a fait de la magie ! »

A l’issue de la deuxième séance, aussi expéditive que la première, ma sœur n’avait plus aucune trace du zona… Cet épisode de ma vie m’a profondément marqué et est très probablement l’élément déclencheur qui m’a poussé, inconsciemment, sur la voie du bien-être et de la santé naturelle.

Un moteur : la curiosité, un maître : l’expérimentation

Arrivé au collège, j’ai découvert le Japon est sa culture ancestrale qui me passionne encore aujourd’hui. Avec elle, au cours du temps, j’ai approché et expérimenté différentes pratiques physiques et spirituelles, comme les arts martiaux (judo, jujitsu, aikido) et la méditation zen. Par extension, je me suis aussi intéressé à la médecine traditionnelle chinoise.

Chaque découverte en appelait une autre. J’en suis rapidement venu à m’intéresser au cerveau par l’intermédiaire de la PNL (Programmation Neuro-Linguistique), de l’hypnose (à laquelle je suis formé) ; que ce soit par les livres ou les expériences concrètes. Je suis aussi tombé dans la marmite du Mouvement, avec un grand « M », par l’approche biomécanique théorique et pratique, et l’exercice physique. Sans oublier l’immensité fascinante qu’est la nutrition.

Toutes ces disciplines convergeaient vers un seul et même but à mes yeux : l’optimisation de la vie et la plénitude de l’être. Corps, esprit et environnement : une triade en harmonie.

Le Flot : la synthèse de mes recherches

En 2017, sur la base de tous ces apprentissages et des compétences que j’avais pu emmagasiner, j’ai décidé de travailler sur le développement d’un mode de vie pour optimiser sa santé et vivre dans la pleine énergie : le Flot.

C’est un travail de recherche, un projet de vie, que je mène au quotidien. Le Flot est vivant, il évolue chaque jour, comme chacun de nous.

La certification de naturopathe

Ce n’est qu’en 2019 que j’ai découvert que ce que je faisais, via mon blog, ma chaîne YouTube et autour de moi, était en fait de la naturopathie… Une médecine naturelle et holistique (qui prend en compte l’être dans son ensemble).

Dans un souci très français « d’avoir le diplôme », preuve formelle de mes compétences, j’ai décidé de me former à distance à la naturopathie. Depuis, février 2020, je peux donc me présenter comme naturopathe.

Un chemin de vie

Comme vous l’aurez probablement compris à travers ce rapide tour de vie : je ne suis pas devenu naturopathe du jour au lendemain, ni sur un coup de tête. J’ai beaucoup cheminé, beaucoup appris, beaucoup essayé, je me suis beaucoup planté aussi. Mais j’ai apprécié chaque étape du voyage, qui ne fait que commencer. Oui, j’ai encore énormément de chemin à parcourir et il me tarde de prendre la route ! Pour le moment, en bon adepte du Flot, je vais aller me coucher. La lune m’accompagne déjà depuis trop longtemps dans la rédaction de ces quelques lignes.

Pour terminer, je voudrais simplement répondre à une question qu’on me pose souvent, et que vous vous posez peut-être : « Qu’est-ce qu’il faut pour être naturopathe ? Est-ce que je peux le devenir aussi ? »

Ma réponse est très simple : peu importe la formation choisie, si vous n’êtes pas animé par un profond désir d’aider les autres, passez votre chemin. Si vous manquez d’ouverture, d’empathie ou d’écoute, que l’argent à plus de valeur à vous yeux que l’expérience de la vie dans sa plus simple expression, vous n’êtes pas fait pour devenir naturopathe. Ce n’est pas un jugement, simplement un fait. Chacun a sa façon de fonctionner et c’est très bien ainsi !

Si vous avez des questions, je vous invite à me les poser en commentaire de cet article, juste en dessous. 😉

L'Art de la Méditation – Matthieu RICARD

Matthieu RICARD est docteur en génétique cellulaire, moine bouddhiste tibétain, auteur et photographe. Depuis 1989, il est l'interprète en français du dalaï-lama.
Ce livre est une merveille tant pour son accessibilité, qui conviendra aux débutants en méditation, que pour la beauté de sa simplicité. C'est ce livre qui m'a introduit à la méditation, il y a quelques années maintenant. Je vous le recommande fortement !

TÉLÉCHARGEZ VOTRE VIDÉO GRATUITE ! ▼