Pourquoi vous êtes maigre mais gras ? – Mr Bien Etre

Pourquoi vous êtes maigre mais gras ?

pourquoi-maigre-mais-gras

Etre maigre mais gras, voilà qui est paradoxal… A travers cet article je voulais vous partager une réponse que j’ai donné à un jeune il y a quelques jours. Dans son email, il me parlait de son parcours avec l’alimentation et le sport. Il me disait qu’il avait beau peu manger et faire du sport, il était certes maigre mais toujours gras. Etre maigre mais gras ? Voilà qui est étrange ! Pas tant que ça en fait. Je vous explique pourquoi, ça pourrait vous aider 😉

Votre corps s’adapte et fait des réserves

Il est possible que dans un objectif de perte de poids, vous vous soyez mis à moins manger et à faire plus de sport. Et c’est à ce moment précis que vous avez commencé à faire une erreur !

Je m’explique. Votre corps est bien fait, il possède un système d’auto-préservation très bien réglé, il est là pour vous protéger et vous permettre de survivre.

Quand vous faites du sport (ou tout autre activité), vous dépensez de l’énergie ; et votre corps, lui, attend que vous lui redonniez cette énergie par l’alimentation, pour qu’il puisse continuer à fonctionner normalement.


ABONNEZ-VOUS A MA CHAINE YOUTUBE ! 😀 ▼


Le problème c’est que cette énergie, en mangeant moins, vous ne lui redonnez pas suffisamment… Alors qu’est-ce qu’il se dit à votre avis ?

Merde ! On a plus rien à bouffer, il faut faire des réserves et limiter au maximum notre consommation calorique habituelle !!! Et il faut aussi qu’on trouve de l’énergie où il y en a !! 😱

Très simplement, il va chercher à :

  • s’économiser au maximum (baisse des dépense caloriques normales),
  • faire des réserves (stocks de graisse pour résister à la crise qu’il subit),
  • trouver de l’énergie (généralement dans les muscles et la graisse, puisque l’apport alimentaire est insuffisant).

Ah bon ? Il ne va pas chercher son énergie que dans la graisse ? Mais pourquoi ?

C’est tout simplement parce que les protéines contenues dans vos muscles sont aussi une source d’énergie pour votre corps. Et comme parfois ces protéines sont plus accessibles pour lui que la graisse abdominale, qui peut s’avérer difficile à aller chercher, il va donc les transformer en glucose et dégrader vos tissus musculaires par la même occasion… 😢
C’est un phénomène qui se produit quand vos apports calorique et protéique sont insuffisants. Vos muscles n’ont plus la matière nécessaire à leur construction.

Augmenter progressivement son apport calorique et protéique

L’idée pour ne pas finir maigre mais gras, mais plutôt sec et musclé, sera d’augmenter progressivement votre apport calorique. Il s’agit donc de manger légèrement plus que ce à quoi vous avez habitué votre corps ; progressivement. Ca paraît paradoxal n’est-ce pas ? Manger plus pour perdre plus ?
La raison est simple, en mangeant plus vous allez relancer votre métabolisme de base qui s’était abaissé pour faire face au manque de nourriture. Vous allez donc peu à peu consommer davantage de calories au repos ! 😁
Petit à petit, il va sortir de son « mode économie d’énergie », sans que vous preniez de gras, et va être en mesure de construire de la masse musculaire au lieu de la dégrader.

Mais pour ce faire, vous l’aurez compris, il faudra réintroduire en priorité une quantité plus importante de protéines. Pour ce faire, vous pouvez manger davantage de viandes blanches, de poissons, par exemple, si vous n’êtes pas végétarien/végétalien/vegan ; ou du tofu et des légumineuses, par exemple, dans le cas contraire. Sans oublier les oeufs et les produits laitiers qui en sont une bonne source aussi.


TÉLÉCHARGEZ VOTRE VIDÉO EXCLUSIVE ! ▼


Je vous invite évidemment à faire de bons choix alimentaires : des fruits, légumes et des aliments sains (non transformés industriellement), qui sont riches en micronutriments essentiels au bon fonctionnement global de votre organisme.

Ne pas négliger les graisses

Les graisses sont aussi essentielles que les protéines pour votre corps. En favorisant les « bonnes graisses » (huile d’olive, avocat, poissons gras, etc.), votre corps sera en mesure de produire davantage de testostérone tout en restant en bonne santé.

La testostérone est une hormone majoritairement masculine, les hommes en possèdent un taux supérieur aux femmes. Cette hormone va favoriser la prise de muscle (anabolisme) et donc limiter la destruction du tissu musculaire (catabolisme).

Pourquoi je vous parle des graisses ? Tout simplement parce que si vous mangez moins, il y a de fortes chances pour que vous manquiez de graisses et que votre corps « tape dans vos muscles »…ce que l’on veut éviter pour ne pas être skinny fat.

Se muscler progressivement

Bien évidemment, à côté de ça, il va s’agir de renforcer votre corps, de solliciter vos muscles pour qu’ils puissent croître. Les protéines ne font pas le travail à votre place, elles sont juste là pour reconstruire plus solidement ce que vous allez détruire. Vous ne pouvez pas espérer prendre du muscle sans vous bouger un minimum 😉

Si vous débutez, je vous invite donc à commencer la musculation et notamment la musculation au poids de corps (avec un peu de matériel type haltères). Il sera alors très important de bien respecter votre corps pour ne pas vous blesser :

  • un bon échauffement (toutes les articulations et tous les muscles),
  • une bonne exécution des mouvements (respect de votre souplesse),
  • ne pas prendre trop lourd dès le début si vous travaillez avec des charges (prendre une charge qui permet de faire environ 8 répétitions d’un exercice sans dégrader la qualité de son exécution).

Vous pouvez commencer par travailler l’ensemble de votre corps (full body) trois jours par semaine à raison de 30 minutes par séance. Puis, peu à peu, vous pourrez faire évoluer votre entraînement vers un travail plus régulier (5 fois par semaine, 30 minutes par séance, par exemple) en musclant par intermittence le haut et le bas de votre corps (half body) : un jour haut du corps, le lendemain bas du corps, etc.

Pour les plus aguerris, vous pouvez augmenter votre volume (plus d’exercices dans le même temps = moins de temps de récupération) et votre durée d’entraînement (plus d’exercice dans un temps plus long). Pour ce faire, vous pouvez aussi utiliser des mode d’entraînement différents comme :

  • le PPL (Push, Pull, Legs) : un jour travail en poussé, un jour travail en tiré, un jour jambe ; le tout 2 fois par semaine ;
  • le split (« séparer » en anglais) : travail de 2 groupes musculaires maximum par séance ; biceps/triceps par exemple.

N’hésitez pas à poser vos questions en commentaires 😉
Bonne évolution à tous ! Let’s feelgood! 💪🏻🍋


Vous connaissez quelqu’un qui a ce problème ? Partagez-lui cet article ! 🙂

Pourquoi vous êtes maigre mais gras ?
5 (100%) 5 votes

The following two tabs change content below.

Guillaume Feelgood

Fondateur de Mr BienEtre
Créateur de contenu bien-être, je partage mes conseils pour être au top tous les jours ! C'en est fini de ce stress qui bouffe votre vie, de ce corps ramolo qui peine à monter les escaliers, de cette envie insupportable de dormir au boulot après le repas du midi !

Vous aimerez aussi...

Laissez-moi un mot sur cet article