Santé holistique : mon approche de thérapeute

Généralement, quand je me présente en tant que « thérapeute holistique », on me regarde avec étonnement : « Est-ce une sorte de gourou ? » ; « Oula ! Ça sent l’illuminé… » ; « Qu’est-ce que c’est encore que ce truc…? ». Voilà le genre de réactions que je peux lire dans les yeux de mes interlocuteurs. Je finis donc souvent par me présenter comme « naturopathe et coach sportif », qui sont mes « titres officiels ». Alors, pour vous permettre de mieux comprendre ce qu’est la santé holistique, je vous propose un article récapitulatif et une explication de mon approche.

Qu’est-ce que la santé holistique ?

Pour définir au mieux la santé holistique, je vous propose de nous y intéresser littéralement :

  • La « santé », selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), est définie comme un « état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».
  • Le terme « holistique » désigne une vision qui considère l’objet observé comme un ensemble. Dans le cas de l’individu, il s’agit de l’analyser de manière globale et non pas isolée, à l’inverse de la spécialisation (cardiologie, stomatologie, etc.) que l’on retrouve beaucoup en médecine moderne.

Ainsi, la « santé holistique » peut être définit comme une « pratique permettant à un individu de retrouver un état de complet bien-être physique, mental et social ; en considérant chaque élément ayant une action sur son système. »

Pour faire simple, l’approche holistique cherche à rééquilibrer les paramètres du mode de vie d’un individu pour le ramener à son état de santé.

ABONNEZ-VOUS A MA CHAINE YOUTUBE ▼

Mon approche de la santé holistique

Les paramètres du mode de vie

L’équilibre d’un individu repose sur un ensemble de paramètres internes et externes qui lui sont propres.

Concernant les paramètres internes, je m’intéresse à 3 grands piliers :

-10% avec le code FEELGOOD101
  1. L’alimentation : capacité de l’individu à s’alimenter correctement (nourriture, eau, air) ;
  2. Le mouvement : capacité de l’individu à se mouvoir correctement (locomotion, tirage, poussée, respiration, …) ;
  3. L’épanouissement : capacité de l’individu à s’épanouir (sens donné à sa vie, niveau de stress, sommeil, …).

En ce qui concerne les paramètres externes, ils constituent ce que j’appelle les « environnements » de l’individu :

  1. Environnement naturel : niveau de soleil, connexion avec la Terre, qualité de l’eau, qualité de l’air ;
  2. Environnement social : relations personnelles, relations professionnelles, contexte de vie ;
  3. Environnement sensoriel : pollutions lumineuse, sonore et olfactive ;
  4. Environnement chimique : cosmétiques, produits d’hygiène, vêtements, métaux, etc. ;
  5. Environnement électromagnétique : exposition au Wi-Fi, au bluetooth, aux réseaux internet et mobiles, etc.

Par ailleurs, je m’intéresse à la capacité de connexion d’un individu avec le plan quantique, en évaluant notamment son ego, son niveau de matérialisme, son taux émotionnel dominant et sa capacité à vivre au présent.

Le besoin détermine le moyen

Aussi globale soit la santé holistique en théorie, il y a toujours des différences dans la pratique. Chaque thérapeute développe sa propre approche. Certains utilisent l’alimentation comme levier principal, quand d’autres favorisent l’aspect psychologique et émotionnel, alors que d’autres encore privilégient l’action du mouvement physique… Personnellement, je crois qu’il y a du bon partout et que la bonne méthode est celle qui convient le mieux à la personne que j’accompagne. C’est donc le besoin qui détermine le moyen !

TÉLÉCHARGEZ VOTRE VIDÉO GRATUITE ! ▼

On en discute ?